Témoignage de Fred - Posture Monde d’en Bas

Publié par Michel Nachez le

« Il n’y a pratiquement eu que du monologue pendant toute la séance. D’abord il y a eu une image de sorcier de nouveau — mais pas longtemps : un dixième de seconde — puis après il y a toute suite eu une phrase qui est venue : “C’est le sorcier”. Cela pendant un bout de temps. Et puis après est venu : “C’est le sorcier qui a tous les pouvoirs”. Et cela pendant plusieurs répétitions. Et puis : “Demande-lui les pouvoirs”. Toujours répétition. Après : “Il est là pour ça”. Après, cela s’est transformé : “Demande-lui les pouvoirs si tu as besoin d’aide”. Plusieurs fois. Après : “Appelle-le, appelle-le”. Après, il y a eu un truc bizarre, le nom, apparemment le nom du sorcier : “Omanchaïa”. Ça, c’est venu beaucoup. Après, je me demandais, c’est qui, c’est quoi. Après est venu : “Pur esprit, pur esprit, il est pur esprit”. Pendant un bout de temps. Puis, là il a dit : “Je suis partout”. Là il y a eu l’image d’une forêt avec un lac. Je me suis demandé si cela est réel, il a dit : “Je suis invisible, je suis partout”. Apparemment il suffit que je l’appelle pour qu’il vienne, il est toujours là. Cela s’est passé tout au long de la séance, cela s’est arrêté juste deux ou trois minutes avant la fin.

J’ai du mal à y croire. Je ne sais pas si c’est mon imagination. Je suis dans le doute, là. Je veux dire que c’est un peu gros. (...) Les doutes sont venus à la fin de la séance, pas pendant. (...) À un moment, quelque chose est venu : “Refaire la séance”. (...) J’étais bien détendu. »

Commentaire : Fred semble être entré en contact rapproché avec son esprit tutélaire, le sorcier. Il a même son nom ! Mais il doute. Cela l’a un peu bouleversé car il ne s’y attendait pas. Le doute est généré à la fin de la transe, au retour à l’état de veille habituel qui rejette, par habitude et conditionnement social, ce qui est hors norme. Le contraste est violent et un conflit intérieur se manifeste chez Fred. Il lui faut du temps : « soit cool ». « On » l’avait prévenu, mais il n’a pas encore intégré ce qui lui arrive.

EEG : cet EEG présente un problème de connexion sur l’électrode gauche : on y observe donc une moins forte amplitude du signal. L’Alpha est très actif, entre 6 et 7 hz. Mais aussi en Thêta, surtout dans les cinq dernières minutes. Vraisemblablement — c’est mon extrapolation — l’hémisphère gauche a dû présenter le même pattern que le droit, ce qui implique une bonne synchronisation hémisphérique.

Séance EEG 6 - Fred - Posture de Transe Monde d'en bas

 


Partager ce message



← Message plus ancien


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.