Transe et neurosciences

Je cite ci-dessous un extrait d'un article de Performance Lab sur les expériences de transe de Corine Sombrun. J'étudie les états non ordinaires de conscience depuis de nombreuses années et je constate avec bonheur qu'enfin, grâce aux neurosciences, ces états de consciences chamaniques commencent à être étudiés sérieusement. Il est évident pour moi depuis longtemps que la transe chamanique peut être d 'une grand importance dans nos sociétés occidentales qui se sont coupées de notre véritable nature. Nous avons voulu vivre dans un monde artificiel et c'est un échec. Nous devons repenser notre modèle du monde, changer de paradigme et faire un pont entre nos connaissances et celles des peuples traditionnelles chamaniques. C'est, à mon sens, la seule voie qui nous permettra de survivre aux épreuves qui sont devant nous : le changement climatique va bouleverser nos sociétés occidentales qui ne sont pas adaptées à ces modifications de notre environnement.

Voici l'extrait et le lien :

"Quel avenir pour la transe chamanique dans nos sociétés occidentales ?

 

Plusieurs postulats existent aujourd’hui sur la transe chamanique et orientent les projets de recherches.

Premièrement, on se demande si la transe pourrait avoir un rôle à jouer pour favoriser la guérison de nos maladies occidentales. Par exemple, certains postulent que les personnes psychotiques seraient coincées dans cet état de conscience altérée et que les chamans pourraient les ramener à un état de conscience ordinaire. Cette hypothèse ouvre un lien entre un monde scientifique et cartésien et cet autre monde auquel nous avons difficilement accès : l’inconscient (que certains chamans appellent le monde des esprits).

Deuxièmement, certains font l’hypothèse que la transe amène à un modèle de perception de la réalité qui est augmenté. Ce que nous voyons dans un état de conscience normal n’est pas le monde, mais un modèle du monde créé par notre cerveau. Et la transe serait un moyen d’accéder à des informations qui sont autour de nous mais qu’on ne percevrait pas dans un état de conscience ordinaire. En effet, le cerveau fonctionne comme un filtre. Il reçoit des millions d’informations à la seconde, mais toutes ne sont pas conscientisées et utilisées. Le cerveau sélectionne seulement ce dont nous avons besoin. Pendant la transe, le nombre d’informations utilisées par le cerveau augmenterait.

Un autre postulat est que la transe pourrait être un outil favorisant le développement individuel, la connaissance de soi-même et in fine, le bien-être. Le transe pourrait aussi être utilisée comme outil facilitant le processus créatif.

Quelque soit les postulats, la transe chamanique est aujourd’hui un grand sujet de recherches dans les neurosciences. Les études jusque là réalisées sur les états de transe promettent de grandes découvertes mais doivent encore être confirmées par des études à grande échelle. Il va encore falloir plusieurs années de recherche pour pouvoir faire ressortir des hypothèses fortes sur la structure et les mécanismes sous-jacents à l’état de transe."


Articles Récents

Enquête sur les maisons hantées

Vaste thème qui a été amplement traité par la littérature depuis des lustres… Passionné par tout ce qui sort des cadres, je me suis toujours intéressé aux mystères… C’est en...

En savoir plus