Un jour, un matin, au milieu de la matinée, la porte de la classe s’ouvre et le concierge amène une une fille. Elle était plus grande que les autres filles de la classe. La maîtresse la regarde et lui demande de s’asseoir à côté de moi. Il y avait une place libre au premier rang, près de la porte de la classe, juste à côté de moi. On était au milieu de l’année, il faisait déjà bon dehors en cette époque.

Je devais avoir 8 ou 9 ans, je ne sais plus très bien.

J’habitais près de l’école, dans une rue tranquille, juste derrière se trouvait mon immeuble. Il avait 3 entrées. J’habitais au rez-de-chaussée de la première entrée. J’avais pour habitude, après le dîner, de sortir encore un peu jouer dehors. Et ce soir-là, à ma grande surprise, elle était là, debout, immobile, près de l’entrée centrale de mon immeuble. Elle habitait dans le même immeuble que moi ! c’était une voisine !

Je fus surpris et j’allais lui parler, faire connaissance. Comme je la voyais, elle ne connaissait personne et semblait s’ennuyer mortellement toute seule, là, debout. Alors, je me suis dit que, comme c’était ma voisine en classe aussi, je pouvais aller lui parler, ce que je fis.

Je ne sais pas comment les choses se sont déroulée, j’ai oublié. Mais ce que je n’ai pas oublié, ce sont les heures incroyables que j’ai vécu avec elle. Nous avons imaginé que nous volions sur un tapis volant et que nous voyagions de par le monde. Nous jouions dans l’entrée de mon immeuble, et là, en même temps, je voyais défiler devant mes yeux les paysages. C’était hyper réaliste. Je n’avais jamais vécu ça. Et il s’est établi une sorte de complicité. Et tous les soirs, nous nous retrouvions dehors tous les deux et nous jouions.

Et un jour, elle s’est mise à me parler d’étranges choses que je ne connaissais pas. Elle m’a parlé de soucoupes volantes, de cigares volants et d’homme en noirs (ceux que l’on appelle aujourd’hui les men in black). J’étais fasciné, littéralement. Je l’écoutais sans rien dire, émerveillé et les yeux tournés vers le ciel étoilé et imaginant ces vaisseaux majestueux traverser le ciel.

Et puis, elle a disparu, un jour elle n’a plus été là et n’est jamais revenue à l’école. Je ne me souviens pas de son nom, juste de sa présence. Quelques jours… et elle a disparu à jamais. Je l’ai oubliée.

Des années après, près de 20 après tout de même, je lisais des livres sur les OVNIs. Passionné par le sujet depuis des années, lisant toute la littérature que je pouvais trouver, je me suis tout à coup rappelé d’elle alors que je lisais l’histoire d’une femme mystérieuse qu’un homme avait rencontré dans un train et qui présentait des caractéristiques anormales.

Et ces moments avec cette fille me sont revenus en mémoire d’un coup. Et alors, la sensation d’étrangeté m’a sauté aux yeux. Voilà une fille qui apparaît, venant de nulle part, qui ne joue qu’avec moi (nous étions toujours seuls tous les deux, alors que j’avais beaucoup d’amies et d’amis). Elle me raconte des choses dont je n’avais aucune idée, je n’en avais jamais entendu parler ! Il est vrai que j’avais une attirance forte pour la Science-Fiction, mais cela n’avait rien à voir.

Ce n’est que des années après que j’ai lu les récits sur les OVNIs, (à partir de l’âge de 15 ans environ) la vague de 1954, Aymé Michel… et les autres auteurs, les men in black…  Comment cette fille pouvait-elle savoir tout ça ? Elle était bizarre, parce qu’elle était plus grande que les autres filles de son âge et un peu enveloppée. Mais une fille de cet âge ne lit pas ces choses et à cette époque, ces livres n’étaient pas courants. En tous cas, je n’en avais jamais vus, ni lus.

Aujourd’hui je pense que cet événement a été le déclencheur de quelque chose. Elle a dû déposer une graine en moi. Ce qu’elle m’a dit m’a impressionné et je me suis posé des questions. Beaucoup. Je n’ai toujours pas de réponses à toutes ces questions. Mais je lui dois de m’avoir montré un mystère, même si je ne m’en suis rendu compte que des années après…

Je vous raconte ces choses parce que je pense que cela pourra trouver résonnance chez l’un.e ou l’autre d’entre vous.

Je veux aussi vous dire que, parfois, il nous arrive des choses et nous ne nous rendons pas compte qu’elles sont exceptionnelles. Ou pas tout de suite. Le monde est mystérieux et merveilleux. Il se passe sur cette planète des choses extraordinaires, il faut juste y porter attention. Elles sont parfois subtiles.

Si vous avez des histoires comme celles-là et si vous voulez les partager, je serai heureux que vous les écriviez sur mon blog. Parce que je pense qu’en échangeant, on peut peut-être arriver à comprendre certaines choses.

https://www.cd-de-relaxation.com/blogs/news

 

Je vous offre le second chapitre de mon livre « Les états non ordinaires de conscience paru chez Marabout en 1997. Il est épuisé et il est toujours d’actualité et je vous enverrai les chapitres suivants au fur et à mesure. Bonne lecture ! Merci !

Michel